Triste millésime pour les nouveaux mots du dictionnaire 2019

 

Voici venu le joli mois de mai, avec son marronnier habituel, en tout cas pour ceux qui s’intéressent à la langue française : la sortie, et la promotion qui va avec, des prochaines éditions des deux grands dictionnaires que sont Le Robert et le Larousse, en vente dès ce mois de juin.

 

Disons-le tout net, ce millésime 2019, on le trouve un peu moche et déprimant. Que ce soit chez Robert ou Larousse, il fait une part trop belle à des anglicismes sans intérêt (replay, running, liker, clubbing, drive), du jargon technique pas franchement excitant (chatbot, blockchain, darknet, geekette, startupeur, mégadonnées) et des tendances sociopolitiques qui ne disent rien qui vaille (démocrature, grossophobie, sans-abrisme, antisytème, dégagisme, post-vérité)

Cela reflète sans aucun doute l’air du temps, et franchement, c’est pas jojo !

 

Cependant on peut noter une réussite avec le mot « rançongiciel » qui demeure une trouvaille créative pour remplacer l’anglicisme « ransomware ». Ce nouveau mot-valise désigne un logiciel malveillant qui prend en otage des données informatiques dans le but d’extorquer des fonds à leur propriétaire. Et par hasard cette année, ce nouveau mot, en français dans le texte, est commun aux deux dictionnaires !

 

Autre signe des temps, ces nouveaux mots suscitent désormais des polémiques. Ainsi la définition du mot « frotteur » dans le Petit Robert a été contestée notamment via les réseaux sociaux. Le frotteur défini comme une « personne qui recherche les contacts érotiques en profitant de la promiscuité dans les transports en commun » a fait bondir plusieurs internautes qui ont regretté que cette définition, associée à l’érotisme, ne fasse pas plutôt appel aux notions d’absence de consentement ou d’agression sexuelle.

Même traitement pour le mot « SUV » qui désigne pour le Robert un véhiculaire utilitaire sportif (soit la traduction littérale de Sport Utility Vehicle) et qui le définit comme « monospace de tourisme équipé de quatre roues motrices ». Et patatras ! Là encore, les remarques ont fusé : un SUV n’est pas un monospace, et pas forcément un 4x4 !

Décidément, annus horribilis pour les lexicographes du Robert !

 

Et pendant ce temps-là, des députés Républicains, qui ont l’air de s’ennuyer ferme, déposent un amendement pour défendre le mot « chocolatine » ! Chacun ses priorités…

 

Quelques mots nouveaux entrés dans les éditions 2019 du dictionnaire (liste non exhaustive) :

 

LAROUSSE ROBERT
actorat
biérologie
biloute
blockchain
Brexit
cadeauter
cavurne
césarisé
clubbing
cotravail
couponing
démocrature
détox
douciner
écoforesterie
écotoxique
enchifrènement          
flexitarisme
geekette
gougounes
gyoza
liker
low cost
mégadonnées
milléniaux
mixologie
oscarisé
partisanerie
post-vérité
poutouner
rançongiciel
sans-abrisme
schmutz
startupeur
teaser
transpartisan
vapoteuse
vlog
zythologie
accorderie
aérothermie
animalisme
antisystème
autocomplétion
biodisponibilité
bioplastique
bisounours
bloqueur
bredele
bruncher
chatbot
cosplay
cyberdéfense
cybersécurité
darknet
dégagisme
drive
écomatériau
e-sport
fashionista
frotteur
globish
gomasio
grossophobie
hacktivisme
hoverboard
infobésité
intersexe
néonicotinoïdes
open source
ovoproduits
se palucher
queer
racisé
rageux
rançongiciel
replay
running
storytelling
SUV
taïkonaute
teriyaki
trans
VTC
webinaire

 

Pour aller plus loin :