Au commencement étaient les "mots carrés", sans cases noires, dont on trouve quelques exemples dès l'Antiquité. Le plus célèbre d'entre eux est le carré magique "Sator", dont le plus vieil exemplaire a été retrouvé enfoui dans les ruines de Pompéi.

Le carré magique "Sator"

 

Les mots croisés de l'ère moderne apparaissent aux Etats-Unis en 1913. Arthur Wynne, émigré anglais, travaille comme journaliste au New York World. Il a l'idée de créer une grille en losange, à laquelle il ajoute des cases noires pour séparer les mots. Par la suite, les grilles deviendront carrées ou rectangulaires mais garderont souvent une architecture symétrique.

 

Les premiers mots croisés, par Arthur Wynne

 

Ils arrivent en France en 1924 sous le nom de "mosaïque mystérieuse. Par la suite, le romancier Tristan Bernard deviendra un verbicruciste reconnu et contribuera largement à l'essor des mots croisés en France, grâce à des définitions amusantes et pleines d'esprit. La définition, et donc le mot, primant sur l'aspect esthétique de la grille, les verbicrucistes français abandonneront bien vite l'orthodoxie symétrique des grilles anglo-saxonnes.

La mosaïque mystérieuse, premiers mots croisés français

 

En 1969, un certain Jacques Capelovici importe de Suède un nouveau concept de grilles de mots croisés dont les définitions se trouvent dans les cases. Ce sont les fameux "mots fléchés". Maitre Capello, parallèlement à sa carrière à la télévision, rédigera les mots fléchés de Télé 7 Jours jusqu'en 2010, pendant plus de 40 ans.

 

Pour aller plus loin dans l'histoire des mots croisés, vous pouvez utilement consulter les sites suivants :