HISTOIRE DES MOTS CROISÉS ET FLÉCHÉS

 

Au commencement étaient les « mots carrés », dont on trouve quelques exemples dès l'Antiquité.

Appelés également « carrés magiques de lettres », ils sont constitués d’une grille de mots croisés carrée, sans cases noires, qui présente les mêmes mots dans le sens horizontal et dans le sens vertical. Dans certains cas plus rares, le carré magique est constitué de mots palindromiques qui se lisent dans les deux sens.

C’est le cas du plus célèbre d'entre eux, appelé le carré magique « Sator », dont le plus vieil exemplaire a été retrouvé enfoui dans les ruines de Pompéi. La phrase palindromique « Sator Arepo tenet opera rotas » signifierait « Le laboureur Arepo tient avec soin les roues (de sa charrue) ».

 

Le carré magique "Sator"

 

Les mots croisés de l'ère moderne apparaissent aux Etats-Unis en décembre 1913. Arthur Wynne, émigré anglais, travaille comme journaliste au New York World. Il a l'idée de créer une grille en losange, à laquelle il ajoute des cases noires pour séparer les mots. Par la suite, les grilles deviendront carrées ou rectangulaires mais garderont souvent une architecture symétrique.

 

Les premiers mots croisés, par Arthur Wynne

 

Après la Seconde Guerre Mondiale, ils arrivent au Royaume-Uni puis en France en 1924 sous le nom de "mosaïque mystérieuse" et rencontrent rapidement le succès, avec des définitions dans un premier temps très "terre-à-terre". Par la suite, le romancier Tristan Bernard deviendra un verbicruciste reconnu et contribuera largement à l'essor des mots croisés en France, grâce à des définitions amusantes et pleines d'esprit. D'autres auteurs suivront, comme Renée David et Jean Richepin.

 

La définition, et donc le mot, primant sur l'aspect esthétique de la grille, les verbicrucistes français abandonneront bien vite l'orthodoxie symétrique des grilles anglo-saxonnes. D'autres règles bien françaises apparaitront, comme le faible nombre de cases noires, augmentation la difficulté de la grille, ou l'absence de cases noires sur le pourtour de la grille (règle que s'était imposée le verbicruciste Robert Scipion).

La mosaïque mystérieuse, premiers mots croisés français

 

En 1969, un certain Jacques Capelovici importe de Suède un nouveau concept de grilles de mots croisés dont les définitions se trouvent dans les cases. Ce sont les fameux "mots fléchés". Il en améliora considérablement la formule et l'intérêt pour les cruciverbistes amateurs, en composant des grilles à thème, souvent illustrées.

Maitre Capello, parallèlement à sa carrière à la télévision, rédigera les mots fléchés de Télé 7 Jours jusqu'en 2010, pendant plus de 40 ans.

 

Pour aller plus loin dans l'histoire des mots croisés, vous pouvez utilement consulter les sites suivants :

 

 



QUELQUES VERBICRUCISTES CÉLÈBRES

 

  • Tristan Bernard (1866-1947)
  • Alain Bonhomme | France-Soir
  • Jacques Capelovici (1922-2011) | Télé 7 Jeux
  • Jean-Pierre Colignon | Lire
  • Alain Dag'Naud (ADN) | Le Canard Enchainé
  • François Diwo | Télé 7 Jeux
  • Jacques Drillon | Le Nouvel Observateur
  • Philippe Dupuis | Le Monde
  • Max Favalelli (1905-1989) | Paris Match, Des chiffres et des lettres
  • Michel Hannequart | La Presse
  • Benjamin Hannuna | Marianne, Télé 7 Jours
  • Michel Laclos (1926-2013) | Le Figaro
  • Roger La Ferté | France-Soir
  • Georges Perec (1936-1982) | Le Point
  • Robert Scipion (1921-2001) | Le Nouvel Observateur, Paris Match
  • Will Shortz | The New York Times